Nous voilà entrés dans le temps de Pâques, où nous célébrons le Ressuscité, le premier-né d’entre les morts qui nous entraîne à sa suite dans la vraie vie.
Malgré la pandémie, l’espérance demeure : « Notre Dieu comblera tous vos besoins, selon sa magnifique richesse en Jésus Christ » (Philippiens 4,19). Des lueurs déjà paraissent, qui nous disent que la nuit va bientôt finir !
Vous trouverez donc avec ces lignes la proposition d’un quatrième office à faire à la maison (après la joie et la patience, le Fruit de l’Esprit que je vous propose de cueillir est la douceur). Pour faciliter le suivi, j’ai mis tous les textes directement dans l’office, donc pas d’annexe cette fois-ci. Comme pour les deux derniers thèmes, je me suis inspiré des animations préparées par l’Eglise protestante unie du Marais (Paris) sous forme de parcours pour groupes de maison.
Avec la lettre de Pâques du prieur de Bose – monastère oecuménique du Piémont où j’aime me retirer -, intitulée « Présence et prière ».
Oivier Sandoz, pasteur à Villeneuve-Haut-Lac et Hélène Denebourg, diacre

Une célébration à faire le mercredi à 10h30 chez vous ou quand bon vous semble :

Office 4 – Fruit de l’Esprit : la douceur

Après vous être préparé un endroit confortable, et avoir pris le temps de faire silence en vous, invitez Dieu à vous rejoindre ; ensuite, ne vous précipitez pas : gardez encore un temps pour écouter ce que Dieu veut vous dire, oreilles, coeur et esprit grand ouverts …
Une des premières choses qu’on apprend aux enfants, c’est de dire « Merci ». Parce qu’il est vital pour l’humain de réaliser d’où viennent les bénédictions qui lui sont tombées dessus. Notre louange consiste donc à regarder les choses toutes simples qui embellissent notre vie et de réaliser que Dieu se trouve derrière toutes ces bénédictions. Apprenez-vous les uns aux autres à voir comment Dieu est derrière les évidences !

Psaume 100 : Juste pour dire merci (trad.Ch.Vez)

Manifestez-vous pour Dieu, partout !
Et surtout, faites ce qu’il vous demande avec le sourire !
Laissez éclater votre joie d’être en sa présence !
Émerveillez-vous devant toutes les ramifications de son action : nous sommes son chef-d’oeuvre.
Il tient à nous comme à la prunelle de ses yeux, comme un berger tient aux brebis de son troupeau.
Alors, présentez-vous fièrement devant lui, juste pour lui dire merci.
Car Dieu est bon pour nous. Il nous aime d’un amour durable, bien plus durable que notre horizon humain.
Amen !

2 Chant 34-11 : Jésus sort de la tombe

1. Jésus sort de la tombe, Il vit, il est vainqueur. Enfin la mort succombe Devant le seul Seigneur. Chrétiens, chantons sa gloire, Célébrons sa grandeur, Saluons la victoire Du Christ libérateur !
2. Pourrions-nous craindre encore Le sommeil du tombeau ? Non, la mort est l’aurore D’un jour clair et nouveau. Christ est la délivrance, Le seul consolateur, Triomphante assurance Pour qui croit au Sauveur.
3. Que la ferme espérance D’un éternel bonheur Domine les souffrances, Rassure tous les coeurs ; Et qu’à la dernière heure Jésus soit notre appui, Car son amour demeure Et nous garde avec lui.
(Ce chant est une proposition ; vous pouvez bien sûr entonner le ou les chants que vous aimez pour dire votre louange !)

Comment être doux sans être mou ?
Évangile selon Matthieu chapitre 11, versets 28 à 30 :

« Venez à moi vous tous qui êtes fatigués de porter un lourd fardeau et je vous donnerai le repos. Prenez sur vous mon joug et laissez-moi vous instruire, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos pour tout votre être. Le joug que je vous invite à prendre est bienfaisant et le fardeau que je vous propose est léger. »

Épître de Paul aux Philippiens chapitre 4, versets 5 à 7 :

Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. Ne vous inquiétez de rien ; mais, en toutes choses, par la prière et la supplication, avec des actions de grâces, faites connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Christ-Jésus.
3
C’est parce que Jésus est doux et humble de coeur que son joug est bienfaisant. Il dit cela dans le contexte d’un passage sur le repos : quoi de plus doux que les vacances et de se faire du bien ?
Jésus veut nous faire du bien : notre propre douceur est donc une façon qu’a Jésus d’apporter de la douceur dans le monde.

En Philippiens 4,5, Paul insiste en disant : « Que votre douceur soit connue de tous ! » C’est un critère de reconnaissance du fait que l’Esprit du Christ est à l’oeuvre dans quelqu’un. Connaissez-vous des gens qui ont été « adoucis » par Jésus ? …Peut-être vous-même ? Dieu veut qu’on ait un coeur de chair et non pas un coeur de pierre : tout le contraire de la dureté !
Alors, que peut-on apprendre de ces textes ?
Quand un chef-cuisinier veut attendrir une viande, il a deux possibilités : marteler la viande, ou la faire mariner. Quant à vous, vous préférez être martelé par Dieu ou mariner dans l’Esprit du Christ pour que votre coeur de chair soit adouci ?
Sur la base de cette « question-choc », pensez à votre besoin d’être plus doux :
➢ Comment cela peut-il se manifester ?
➢ Comment pouvoir être doux et ferme à la fois – notamment pour continuer à dire la vérité, mais dans l’amour… ?
Je l’ai mentionné au précédent office : certaines personnes n’ont pas l’habitude de prier. Mais même si c’est votre cas, vous pouvez apprendre à prier : Jésus faisait cela quand il prenait la main des disciples et leur donnait le Notre Père pour pouvoir prier différemment.
– « Prier différemment ? » Tout simplement prier sans répéter et rabâcher, savoir demander, savoir prier précis : c’est avec la pratique que vous pouvez apprendre à structurer votre prière, toujours en douceur, et progressivement.
4
Aujourd’hui, priez pour une personne de votre connaissance qui a franchement besoin d’être adoucie. Mais pour ce type d’intercession, attention au risque de partir dans une espèce de procès d’intention à l’encontre d’une personne ou d’un groupe ! Priez « en faveur de », et pas « pour changer la personne » selon votre vision de ce qu’elle devrait être !

Notre Père

Et puis, nous prions finalement ainsi que Jésus nous l’a enseigné :
Père, tu sais de quoi nous avons besoin ; nous Te prions avec confiance : Notre Père qui es aux cieux…
Amen !

Je vous laisse ici – dans la présence de Dieu ! – avec une parole-clé :

Philippiens 2, 5 :
« Comportez-vous entre vous comme on le fait quand on est uni à Jésus-Christ ! »

Psaume 134 : Dites tout le bien que vous pensez de Dieu !

Chant pour se donner du courage.

Allez ! Dites tout le bien que vous pensez de Dieu !

Vous tous qui êtes à son service, vous qui témoignez de sa présence dans les nuits humaines, élevez vos mains vers lui, et dites tout le bien que vous en pensez ! À toi aussi, Dieu dit tout le bien qu’il pense de toi – tout perdu que tu es au milieu des galaxies et de la terre, oeuvres de ses mains. Amen !

Bénédiction (Colossiens 3, 16-17)
Que la Parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse : tout ce que vous pouvez dire ou faire, faites-le au nom du Seigneur Jésus,
Amen.

 Découvrez et téléchargez le Message de la communauté de Bose en Italie du Nord